L

Les cercles de femmes, le grand retour

Les cercles de femmes, le grand retour le prescripteur Salomé créatrice de chamade formation astrologie

En jouant la division pour mieux régner, le patriarcat a miné la confiance des femmes et la force de la sororité. Nous avons perdu la mémoire du groupe et de l’écoute entre femmes. Depuis quelques années, les cercles de femmes sont de retour, attirent de plus en plus de nos sœurs. Prête à redécouvrir cette alliance, cette force oubliée ? On vous dit tout sur cette lame de fond que l’on espère durable… et l’on vous partage l’expérience du cercle de Salomé, aka @_chamade_ qui relance sa formation astrologie en ligne à partir du 21 juin !

Un Cercle de femmes, c’est quoi ?

Un groupe de parole réunissant uniquement des femmes dans un cadre intime, sécurisé et bienveillant. Cette pratique existe depuis la nuit des temps. Vous avez même peut-être une grand-mère qui vous parlait des veillées entre femmes autour d’un ouvrage à discuter entre elles à l’écart des hommes. Ce qui est important dans cette notion de cercle, c’est la distribution de la parole. Une parole libre, qui reste dans l’espace du cercle, qui n’est pas interrompue et surtout écoutée, respectée et gardée bien protégée dans l’espace cocon du cercle.

Participer à un cercle de femmes, c’est se retrouver entre « sœurs », en sécurité, en toute confidentialité et à égalité, afin de déposer une parole, un témoignage, de faire des pratiques ensemble comme le chant, la danse, un rituel, etc.

Comment se déroule un cercle de femme

  • Un cercle démarre avec une intention, à savoir la volonté, le désir, l’envie de se réunir entre femmes pendant un temps donné, dans un espace dédié. 
  • Un cercle est un lieu, un espace : que ce soit en virtuel ou en physique, on crée un cercle clos de préférence. En virtuel, ce cercle peut se former en conscience autour d’une méditation où l’on visualise le cercle. 
  • Un cercle se déroule dans un cadre respectueux qui demande à chaque participante de garder une attitude de non jugement, d’égalité, d’écoute, de partage dans la bienveillance et la confidentialité. 

L’expérience de la joie et de la sororité avec Salomé, créatrice de Chamade et organisatrice de cercles de femmes

Crédit photo – COCOEGIA

Comment as-tu rencontré les cercles de femmes ?

C’est par le yoga que j’ai découvert plusieurs autrices partageant leur éveil et connaissances à la sagesse du féminin sacré et des cyclicités. Plusieurs d’entre elles étaient par ailleurs facilitatrices de Cercles de femmes et de Tentes rouges, à l’image notamment de Miranda GRAY et de Camille SFEZ. 

Qu’est ce que cette pratique t’a apporté ?

Les Cercles de femmes ont participé à la reconstruction d’un lien profond et serein avec les femmes qui m’entourent. Ce fut un espace de rencontres sincères et soutenantes, qui perdurent encore aujourd’hui. Ces Cercles m’ont aussi permis d’honorer la puissance de mon énergie féminine et d’embrasser pleinement ma cyclicité et ma maternité.

Que penses-tu de ce besoin des femmes de se retrouver ?

Je pense qu’il existe un besoin global de se retrouver entre humains et de recréer du lien. Il existe une solitude d’être qui fait souffrir énormément de personnes. Je crois que bien souvent, nous ne nous écoutons plus les uns les autres. Chacun communique en étant focalisé sur lui-même ou avec des réponses automatiques, calquées sur nos systèmes de valeurs que nous questionnons rarement. Il en résulte bien souvent que nous ne nous sentons pas entendus et préférons, à terme, ne plus dire ce qui nous traverse ou ce qui nous tourmente. 

Parfois, nous avons juste besoin de nommer les choses et le meilleur cadeau qui puisse exister en réponse à ce besoin, c’est une présence attentive de l’autre. Participer à un Cercle, c’est réapprendre à s’exprimer, mais c’est aussi réapprendre à écouter. 

Salomé, creatrice de chamade

A ce titre, les Cercles de parole et de soutien sont précieux et j’aime également participer à des Cercles mixtes. Je sais, pour en avoir eu des échos, que les Cercles d’hommes sont aussi des espaces très guérisseurs. Aussi, les Cercles de femmes sont avant tout des espaces de lien, dans lesquels chacune peut être accueillie et écoutée, sans jugement et avec une sincère bienveillance. C’est comme une bulle hors du temps, dans laquelle on dépose son sac à dos quand il est un peu trop lourd à porter. Ce sont des lieux dans lesquels les femmes peuvent réécrire la narration de leurs rapports et sortir des schémas de rivalité et de conflit dans lesquels nous avons bien souvent été élevées. Ces Cercles permettent en outre d’évoquer en confiance les sujets souvent intimes de nos vies de femmes et les blessures qui peuvent jalonner nos parcours.

Comment se déroulent les cercles que tu organises ?

Je facilite des Cercles depuis 2020, en présentiel et en ligne. Généralement, je relie ceux-ci au cycle lunaire, en proposant des espaces aux nouvelles et pleines Lunes. Mais ce peut être aussi à l’occasion d’un passage de saison. Mes Cercles sont résolument ancrés dans la sagesse des cycles qui jalonnent nos existences, mon intention étant d’offrir aux participantes un espace dans lequel elles puissent honorer leur propre impermanence et les étapes de transformation de leur chemin de vie. Je vois ces lieux comme des espaces-doudous, qui nous feraient l’effet d’un bon thé chaud sous un plaid au coin du feu.

Comment organiser soi-même un cercle pour soi et ses amies ?

Je crois que chacune est libre de créer un Cercle suivant les élans de son cœur. Il y a eu cette tendance à ritualiser ces espaces à outrance, en posant des injonctions inutiles, qui ont finalement donné le sentiment à certaines femmes qu’elles n’y avaient pas leur place. Il existe autant de façons de faire que de facilitatrices et c’est merveilleux ainsi. 

Je dirais que la seule règle qui doit exister dans un Cercle de femmes relève de l’éthique. Faciliter un espace vient avec la responsabilité de poser un cadre sécuritaire pour les participantes, dans lequel il n’y ait pas de prise de pouvoir ou autres dérives. 

Salomé, creatrice de chamade

Il convient de s’assurer que chacune ait un espace d’expression serein, dans le respect et la tolérance. Cette responsabilité implique aussi d’être honnête sur l’objet du Cercle, qui ne saurait remplacer les soins et la nécessité de thérapies appropriées pour les personnes en souffrance.

Quelle est ta signature, ta touche personnelle ?

Le rire. J’aime apporter de la légèreté et de l’auto-dérision à mes Cercles. Je suis intimement convaincue que cultiver la Joie est un précieux remède, alors j’en saupoudre toujours mes cercles.

La formation Comète crée par Salomé est de retour !

Il s’agit de l’une des formations en astrologie la plus aboutie et pédagogique du moment. Salomé propose une version actualisée d’un programme qui a fait ses preuves auprès de 150 étudiantes.

Deux formules sont proposées qu’on vous invite grandement à tester :

Crédit photo de couverture – Becca Tapert
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie-Jeanne Croze
Marie-Jeanne Croze
1 mois il y a

Tout ce que propose Salome est toujours empreint de sororité, de douceur et de bienveillance. Je n’ai jamais été déçue . Merci Salomé 💞